mercredi 30 décembre 2015

Macarons fruités

 
En cette toute fin d'année, j'avais envie de changement...

Habituée aux parfums "classiques" de macarons (vanille, café, chocolat...), j'ai voulu tenter une version fruitée.
 J'ai donc lu beaucoup de recettes parce qu'il était hors de question de partir sur une base de chocolat blanc...

J'ai trouvé mon bonheur chez Bernard, juste ici : CLIC

Pour les coques, je conserve ma recette (on ne change pas une équipe qui gagne ;-) )


Ingrédients (pour environ 50 macarons) :

- 4 blancs d’œufs à température ambiante
- 30 g de sucre en poudre
- 165 g de poudre d'amandes
- 300 g de sucre glace
- colorants jaune et rouge (facultatif)







Pour le déroulement de la recette, je vous invite à venir consulter le premier article sur le sujet juste ici : CLIC.
Les colorants s'ajoutent tout à la fin, après le "macaronnage".




Vous devriez obtenir ceci après cuisson...













Pour les ganaches : 

- la moitié d'un œuf
- 2 citrons non traités
OU 180 g de framboises fraîches ou décongelées
- 20 g de poudre d'amandes
- 7 g de maïzena
- 50 g de sucre
- 75 g de beurre
- 1/2 feuille de gélatine






Avant de commencer, il est nécessaire de séparer l’œuf en deux...comment faire me direz-vous ?
- on casse l’œuf pour peser le contenu
- on le bat rapidement en omelette
- on fait une petite division pour obtenir la moitié de la masse :-)




Préparation de la ganache citron : 

  • Faire ramollir la gélatine dans un peu d'eau froide.
  • Dans une casserole, mélanger la moitié de l’œuf, la maïzena et le sucre avec un fouet.
  • Ajouter le jus de 2 citrons et le zeste d'un seul.
  • Amener à ébullition puis retirer du feu.
  • Incorporer la gélatine puis le beurre en morceaux.
  • Terminer en versant la poudre d'amandes.
  • Réserver au réfrigérateur.

    Quand la ganache est prise, farcir les coques de macarons à l'aide d'une poche à douille puis remettre le tout au réfrigérateur.




Préparation de la ganache framboise : 

  • Mixer les framboises puis les passer au tamis pour ne recueillir que le jus.
  • Procéder exactement comme pour la ganache citron.
Attention au sucre ! J'ai préparé la ganache framboise avec la même quantité de sucre que pour le citron et c'était une erreur (disons que je m'en suis aperçue un poil trop tard...juste après l'avoir ajouté en fait...). La ganache framboise a très bon goût mais elle est trop sucrée. Je pense que 20 g de sucre sont largement suffisants pour celle ci.




Conclusion ? Bonne pioche pour la recette ! 
Ces macarons ont vraiment le goût du fruit ! 
Attention cependant à ne pas en préparer trop à la fois...après 24h, la ganache risque de trop humidifier les coques...


Je vous dis à l'année prochaine...je m'en vais préparer mon dessert de nouvel an :-)

A très vite sur Point G Le Blog !

vendredi 25 décembre 2015

Joyeux Noël !


 Point G Le Blog vous souhaite un très, très joyeux Noël ! 
 J'espère que ce Noël sera pour tous un moment de joie intense et de partage.



Joyeux Noël 
Merry Christmas 
Buon Natale
 Fröhliche Weihnachten
Veselé Vánoce
С Рождеcтвом Христовым
 Wesołych Świąt




Cette année, la magie de Noël était aussi dans le ciel :-)

A bientôt sur Point G Le Blog !

jeudi 24 décembre 2015

Un bon réveillon à toutes et à tous !




Le réveillon de Noël, ses paillettes, ses rires, ses moments de joie...
 

J'espère que vous pourrez, en cette veille de Noël, être entourés des gens que vous aimez.

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent réveillon et vous offre, comme l'an dernier, deux photos des bûches 2015 Point G Le Blog, à visionner sans modération :-)



A très bientôt pour de nouvelles photos et de nouvelles recettes !

mardi 22 décembre 2015

Bûche roulée à la crème au beurre




Je vous entends d'ici ! 
 "la bûche à la crème au beurre, c'est trop classique" ou
"c'est trop gras"
Moi ce que j'en dis c'est que MA bûche de Noël, c'est celle là et je suis certaine qu'il existe d'autres fans de la crème au beurre parmi vous mes chers lecteurs !

Préparée par ma grand-mère, puis par ma maman...voilà une de mes versions, pralin  café....
Une recette qui s'apparente carrément à un véritable secret de famille !


Pour une bûche de 8/10 personnes : 

- 4 œufs
- 100 g de sucre
- 40 g de farine
- 40 g de poudre d'amandes
- 20 g de fécule










Préparation du biscuit roulé : 

  •  Préchauffer le four à 175°.
  • Mélanger au batteur les jaunes d’œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter la farine, la poudre d'amande et la fécule à la cuillère en bois.
  • Incorporer délicatement les blancs montés en neige.
 

  • Étaler la préparation sur une plaque couverte de papier cuisson.
  • Enfourner pour 15 mn de cuisson.










  • Dès la sortie du four, faire glisser le biscuit sur le plan de travail et l'enrouler sur lui même en gardant le papier de cuisson.







  • Emballer le roulé dans du papier aluminium pour conserver l'humidité et laisser refroidir.






Votre biscuit est prêt, passons à présent à la crème au beurre ! 


Pour la crème au beurre : 

- 2 œufs
- 100 g de sucre
- 300 g de beurre








Pour réaliser la crème au beurre, je procède toujours en deux fois. Je prépare d'abord la crème qui servira à garnir l'intérieur de la bûche (avec la moitié des proportions indiquées) et je recommence une seconde crème, plus tard pour l'enrobage.


Préparation de la crème : 

  • Dans une casserole à fond épais, placer l’œuf entier et le sucre. 


 

  • A feu doux (ici plaque induction sur 3), mélanger au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange devienne blanc et bien épais.




  • Sans cesser de battre mais hors du feu, ajouter progressivement le beurre à température ambiante coupé en fines lamelles. 


A partir de maintenant, il n'y a qu'à l’œil que vous pourrez savoir quand votre crème est prête. Tant que vous n'obtenez pas quelque chose qui ressemble à la photo, c'est qu'il faut continuer à ajouter du beurre (150 g est un poids approximatif, vous pourrez en utiliser un peu plus ou un peu moins...selon l'humeur de la crème ;-) )




  • Parfumer votre crème selon vos désirs. Pour ma part, j'ai ajouté 35 g de pralin.

Montage de la bûche : 



 

  • Dérouler délicatement le biscuit roulé refroidi.








  • Avant de garnir de crème, il est préférable de "mouiller" le biscuit pour éviter qu'il ne soit trop sec. Pour cela, faire couler un café expresso et le diluer avec le même volume d'eau puis étaler au pinceau sur le biscuit.
  • Étaler généreusement la crème au beurre sur toute la surface de biscuit puis le ré enrouler (sans le papier cette fois, évidemment...) 
  • Emballer bien serré dans un papier aluminium et placer au réfrigérateur une petite heure pour permettre à la crème de prendre.
  • Pendant ce temps, préparer une nouvelle crème au beurre et l'aromatiser avec une cuillère à café d'extrait de café.
Attention : ne jamais, jamais mettre la crème au beurre au réfrigérateur avant de décorer votre bûche...une fois prise, il sera impossible de la manipuler correctement ! 



  • Sortir la bûche du réfrigérateur et couper les extrémités en biais.
  • Humidifier la surface du biscuit avec le café.








  • Couvrir avec la crème au café et laisser ensuite aller son imagination pour créer les décorations avec une poche à douille, des perles de sucre, de la pâte d'amande.....



 Petit conseil : cette bûche sera bien meilleure si vous la dégustez le lendemain de sa fabrication.




 Si vous aimez la crème au beurre mais que vous n'avez jamais tenté une recette maison, n'hésitez pas ! 
Cette crème au beurre là, c'est LA crème de la crème, parole de Point G ! 

Allez, je file en cuisine, j'ai d'autres bûches à préparer ! 

A bientôt sur Point G Le Blog !

dimanche 20 décembre 2015

Financiers Choc'Orange


"Rudolph the red nose reindeer
Had a very shiny nose..."

Eh oui, je continue à chanter...et à cuisiner ! 
Des financiers tout moelleux, chocolatés, avec un petit goût d'orange qui nous rappelle que Noël approche à grand pas !

La recette "de base" est là : CLIC et voilà la version actualisée : 


Ingrédients (pour environ 50 financiers) :

- 165 g de sucre brun
- 80 g de farine
- 130 g de poudre d'amandes
- 5 blancs d’œufs
- 210 g de beurre
- le zeste d'une orange
- 2 cuillères à café de cointreau (facultatif)
- 50 g de chocolat noir
 

Préparation : 

  •  Préchauffer le four à 200°.
  • Dans un saladier, verser la farine, la poudre d'amandes et le sucre.
  • Ajouter les blancs d’œufs et mélanger rapidement au fouet.
  • Incorporer le beurre fondu refroidi.
  • Pour finir, aromatiser la pâte avec le zeste d'orange et le cointreau.

Cuisson : 

  • Remplir les moules à financiers et enfourner pour 10 à 12 mn de cuisson.
  • A la sortie du four, laisser refroidir dans les moules pour conserver tout le moelleux.

Finition : 

  • Faire fondre le chocolat noir au bain marie.
  • Tremper chaque financier dans le chocolat avant de lisser la surface avec une spatule. 



Voilà sans doute ma version préférée des financiers...pour le moment en tous cas ;-)





A garder jalousement pour soi ou à offrir...
je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils seront rapidement dégustés !
Et vous, vous grignotez quoi avec votre café pendant les fêtes ?

A bientôt sur Point G Le Blog !

P.S : la page Facebook du blog est par ici : CLIC
A tout de suite ;-) 

jeudi 17 décembre 2015

Sablés roulés de Noël


"Jingle Bells, Jingle Bells, Jingle all the way..."
Ah pardon vous êtes là :-)

C'est bientôt Noëëëëëëëëëël !!!!! Alors oui, je chante dans ma cuisine !
Voilà des sablés tout rigolos qui plairont aux enfants j'en suis sûre, et aux plus grands aussi d'ailleurs ;-)

 Ingrédients (pour 40 sablés) : 

- 200 g de beurre mou
- 150 g de sucre
- 1 gros œuf
- 400 g de farine
- vanille en poudre et cannelle
- colorant rouge et vert (en gel)
- paillettes en sucre rouges et vertes

 

 

Préparation de la pâte : 

  • A l'aide d'un batteur électrique, bien mélanger le beurre et le sucre.
  • Ajouter l’œuf.
  • Incorporer progressivement la farine tamisée avec une cuillère en bois (pour ma part, j'ai fini de travailler la pâte à la main).
  • Séparer la pâte en deux et incorporer de la cannelle dans une moitié et de la vanille dans l'autre.
  • Séparer chaque moitié en deux et teinter un quart de pâte en vert et un quart de pâte en rouge (environ 6 gouttes de colorant de chaque couleur)
  • Former quatre boules, filmer et placer au réfrigérateur pour environ 30 mn.

Façonnage des sablés : 

  • Étaler chaque boule de pâte au rouleau à pâtisserie entre deux feuilles de papier sulfurisé.
Il faut obtenir 4 carrés de pâte de 22 cm de côté. Je vous conseille donc de découper le papier sulfurisé aux bonnes dimensions, il ne vous reste plus qu'à étaler la pâte jusqu'aux bords ;-)
  • Couvrir le morceau de pâte verte avec un morceau de pâte blanche. Presser à l'aide du rouleau pour faire adhérer entre eux les deux morceaux de pâte.
  • Recommencer l'opération avec les pâtes rouge et blanche.
  • Rouler chaque carré bicolore obtenu en un boudin serré.

  • Passer le boudin vert sur les paillettes de sucre rouge en appuyant bien pour les faire tenir et répéter l'opération avec le boudin rouge dans les paillettes vertes.






  • Filmer et placer au réfrigérateur 15 mn.

Cuisson : 

  • Préchauffer le four à 180°.

 
  • Sortir les boudins du réfrigérateur et les découper en tranches d'environ 5 mm d'épaisseur.





 



  • Placer chaque tranche sur une plaque couverte de papier cuisson.










  • Enfourner pour environ 15 mn de cuisson.
  • A la sortie du four, laisser les sablés refroidir sur une grille avant de les ranger dans une boîte métallique pour une meilleure conservation.


 
Des petits sablés au bon goût de beurre à préparer pour soi ou à offrir pour faire plaisir en cette fin d'année...


A bientôt sur Point G Le Blog !


dimanche 13 décembre 2015

Risotto aux deux saumons




Les fêtes approchent...et avec elles, le foie gras, les coquilles Saint Jacques et le saumon évidemment !

Voilà une délicieuse façon de marier les saumons frais et fumé, j'ai nommé : le risotto !

Ingrédients (pour 2 personnes) : 

- 200 g de riz arborio
- 1 poireau
- 1 pavé de saumon
- 1 tranche de saumon fumé
- 5 cl de vin blanc sec
- 1 échalote
- 1 L de bouillon de volaille
- quelques branches d'aneth fraîche
- 1 grosse cuillère à soupe de mascarpone



Préparation : 



  • Couper le poireau en petits morceaux.











  • Dans une poêle, faire fondre une noix de beurre et ajouter le poireau. Laisser cuire sans coloration.
  • Réserver.
  • Détailler le pavé de saumon en morceaux.
  • Remettre une noix de beurre dans la poêle pour y faire cuire le saumon.
  • Emietter et réserver.
  • Dans une casserole, faire chauffer doucement le bouillon de volaille.
  • Dans une autre, faire suer l'échalote émincée dans un peu d'huile d'olive puis ajouter le riz.
  • Quand le riz est translucide, verser le vin blanc et bien remuer jusqu'à complète absorption.
  • Ajouter une louche de bouillon chaud, bien remuer et attendre la complète absorption pour en verser à nouveau.
  • Renouveler l'opération jusqu'à ce que le riz soit cuit.
  • Ajouter au dernier moment les miettes de saumon frais, des petits morceaux de saumon fumé (en réserver 2 ou 3 bandelettes pour la déco), le poireau, un peu d'aneth et la cuillère de mascarpone.
  • Couvrir et laisser "reposer" 5 minutes.

Dressage : 

  • Placer un cercle en inox au centre d'une assiette creuse et le remplir de risotto.
  • Enrouler une lamelle de saumon fumé sur elle même et la placer sur le dessus.
  • Terminer en ajoutant un brin d'aneth.


Ce risotto de saumon est aussi doux à regarder qu'à déguster ! 
Parole de Point G ;-)





A bientôt sur Point G Le Blog !

dimanche 6 décembre 2015

Mannele de Saint Nicolas



Aujourd'hui c'est la Saint Nicolas ! Petit résumé de la légende pour celles et ceux qui ne la connaissent pas....
«Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs…» Perdus dans la nuit, ils demandèrent à un boucher de les loger. A peine entrés, le boucher se précipita vers eux pour les tuer, les découper et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, le bon Saint-Nicolas vint à passer par là. Il se rendit chez le boucher et insista pour manger le petit salé qui se trouvait dans le saloir. Pris de peur, le boucher s'enfuit et Saint-Nicolas ressuscita les trois enfants.

Traditionnellement, en Alsace et en Moselle, on prépare ces petits pains au lait appelés Mannele le jour de la Saint Nicolas.


Ingrédients (pour 12 bonshommes) :

- 500 g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger déshydratée ou 1/2 cube de levure fraîche
- 20 cl de lait
- 100 g de sucre
- 100 g de beurre
- 2 œufs (+1 jaune pour la dorure)
- 1 cuillère à café de sel fin



Préparation : 

  • Délayer la levure dans le lait tiède (si elle est déshydratée, la laisser reposer 10 mn avant de passer à la suite).
  • Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sel et le sucre. Faire un puits au centre.
  • Verser le lait additionné de levure et les 2 œufs battus dans le puits et pétrir doucement jusqu'à obtenir une pâte lisse.
  • Incorporer progressivement le beurre mou découpé en petits morceaux.
  • Couvrir et laisser lever au chaud pendant au moins 2h (moi je pose le saladier sur le radiateur).
  • Dégazer la pâte et la diviser en 12 morceaux égaux.
  • Façonner chaque petit pâton en forme de boudin.
  • Pour former les bonshommes, j'ai trouvé ce petit schéma très bien fait sur un autre blog ici .






 Le découpage se fait aux ciseaux.








 

  • Placer les brioches sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser lever à nouveau 45 mn.
  • Pendant que le four préchauffe à 180°, mélanger un jaune d’œuf avec un petit peu de lait et badigeonner les brioches. Ajouter des perles de sucre pour former les yeux et les boutons de chemise.






  •  Enfourner pour 12 à 15 mn de cuisson.


 Des petits bonshommes à dévorer au petit déjeuner ou au goûter, accompagnés d'une bonne tasse de chocolat chaud...

Joyeuse Saint Nicolas à tous et à bientôt sur Point G Le Blog !

mercredi 2 décembre 2015

Boeuf à la texane


L'hiver approche...et un des petits plaisirs de l'hiver, c'est de préparer de bons petits plats mijotés...
Ceux qui cuisent lentement, tranquillement et qui réchauffent la tablée au moment du repas...

Cette recette a été découpée il y a longtemps par ma petite Maman dans un magazine et revient régulièrement au menu chez nous...
"Allez Cow Boy, allons cuisiner cette bête à cornes :-)"

Ingrédients (pour 8 personnes) : 

- 1,5 kg de basse côte ou de jumeau
- 1 poivron rouge + 1 vert
- 3 tomates bien mûres (ou une boîte de pulpe de tomate)
- 300 g de haricots rouges (en boîte)
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 tablettes de bouillon de bœuf diluées dans 75 cl d'eau
- du piment et du paprika



Préparation : 

  • Dans une cocotte, faire revenir la viande dans de l'huile de tournesol. Quand elle est colorée, la retirer et la réserver dans un plat.
  • Dans la même cocotte, faire revenir les poivrons coupés en lanières puis les réserver eux aussi.




  • Faire revenir l'oignon émincé. Quand il est translucide, ajouter la viande (avec éventuellement le jus qu'elle a pu rendre au fond du plat) et la gousse d'ail écrasée avec la lame d'un couteau.
  • Saupoudrer de paprika.
  • Verser le bouillon et laisser mijoter 45 mn.
  • Ajouter les poivrons, les tomates coupées en dés et le piment (à doser en fonction des goûts).
  • Poursuivre la cuisson encore 30 mn.
Il est possible de poursuivre la cuisson dans la cocotte ou, et c'est ainsi que je procède, de transvaser le contenu de la cocotte dans une terrine type plat à Baeckeoffe et de la placer, avec le couvercle, dans un four préchauffé à 180°.
  • Terminer en ajoutant les haricots rouges et laisser cuire encore 15 mn.
  • Servir bien chaud accompagné de riz.


Bon appétit et à bientôt sur Point G Le Blog !